Prise en main des dossiers du secteur

 

Les nouveaux membres du Conseil de Régulation de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste ARCEP- BENIN ont tenu ce mercredi 25 janvier  2017 leur première session.

Elle a été consacrée à des échanges sur les attributions, l’organisation et le fonctionnement de l’institution et les dossiers en instance.

« La finalisation du dossier relatif à la mise en conformité des conventions et cahiers des charges des opérateurs et fournisseurs des services conformément à la loi n°2014-14 du 09 juillet 2014 relative aux communications électroniques et à la poste en République du Bénin ; l’adoption de divers textes réglementaires (décrets et arrêtés) sur le secteur, préparés par l’ARCEP-BENIN et soumis au Ministre de l’Economie Numérique ; le processus de l’identification des abonnés des opérateurs de téléphonie mobile ; l’audit de la comptabilité analytique des opérateurs et définition de lignes directrices pour la comptabilisation des coûts des services par les opérateurs ; l’acquisition de la plateforme de suivi en temps réel de la qualité de service des opérateurs de téléphonie mobile au Bénin, l’audit du chiffre d’affaires des opérateurs mobiles au Bénin, l’évaluation des engagements sociaux pris par les opérateurs de téléphonie mobile au Bénin, la concession de la gestion du nom de domaine « .bj », le projet de portabilité des numéros mobiles … » constituent entre autres dossiers en instance présentés par le Secrétaire Exécutif (SE), Monsieur Hervé Coovi GUEDEGBE aux nouveaux membres du Conseil de Régulation réunis ce mercredi à l’occasion de la toute première session de leur mandat pour prise en mains par ces derniers.

Face aux enjeux d’un secteur dynamique…

Assurés du soutien du Président de la République qui les a reçus quelques heures avant l’ouverture de leur première session, le nouveau Président du Conseil, M. Flavien BACHABI et ses pairs sont bien déterminés à faire face aux enjeux  du secteur dont ils ont désormais la responsabilité de la régulation. Ces défis vont de « la réforme de l’opérateur historique Bénin Télécoms » au « développement du marché postal » en passant par «  le partage des infrastructures en République du Bénin, la réforme des opérateurs mobiles LIBERCOM et BBCOM, le renforcement des missions de contrôle de la qualité et de la couverture, l’instruction des dossiers et la prise effective de sanctions à l’encontre des opérateurs défaillants, la régulation du haut et du très haut débit et la problématique de la gestion du spectre à l’ère de l’économie  numérique ».

En plus du soutien du Président de la République, de leurs expériences respectives, les membres du Conseil de Régulation ont été également rassurés par le Secrétaire Exécutif de l’accompagnement de l’ensemble du personnel du Secrétariat Exécutif  pour la réalisation de résultats significatifs.