L’ARCEP-BENIN travaille à une gestion optimale des Fréquences

L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP-BENIN) a organisé le 04 Mars 2015 à Azalaï hôtel de la plage, un atelier sur la vulgarisation et l’appropriation du Plan National des Fréquences (PNF) de la République du Bénin. Ouvert par le Président de l’institution, Monsieur Marcellin ILOUGBADE avec à ses côtés le Secrétaire Exécutif de l’ARCEP-BENIN Hervé Coovi GUEDEGBE, le Directeur des Radiocommunications Georges YAYI et Madame Aurelie I. ADAM SOULE ZOUMAROU, cet atelier vise à informer l’ensemble des affectataires des bandes de fréquences sur les dispositions du Plan National de Fréquences, faire connaitre le cadre réglementaire qui régit l’utilisation des fréquences au Bénin et les bases de mise à jour de ce tout premier PNF. L’atelier a connu la participation d’une cinquantaine de participants venus notamment, du Ministère de la Communication et des Technologies de l’Information et de la Communication, du Ministère de la Défense Nationale, du ministère de l’intérieur, de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC), du Port Autonome de Cotonou et de l’Agence en charge de la Météorologie.

Le Plan National des Fréquences (PNF) regroupe les dispositions essentielles pour l’utilisation au Bénin des fréquences radioélectrique, ressource naturelle rare et propriété de l’Etat. Ledit plan a été adopté par décret n°2013-442 du 08 octobre 2013. Il fixe, pour le Bénin, le partage des bandes de fréquences attribuées aux services de radiocommunications, en application de l’article 5 du Règlement des radiocommunications (RR), traité international dont le Bénin est signataire, qui répartit au plan mondial, les bandes de fréquences relevant du spectre radioélectrique entre les différents services de radiocommunication. Il établit les principales règles pour l’utilisation des assignations de fréquences et de l’orbite des satellites, dans un souci d’accès équitable et optimisé à ces ressources.

Mais force est de constater que ledit plan n’est pas connu de tous les utilisateurs des fréquences radioélectriques au BENIN. De plus, les décisions issues de la dernière Conférence Mondiale des Radiocommunications tenue en 2012 n’ont pas encore été prises en compte dans ledit plan.

Ainsi, dans le souci d’informer les acteurs et les usagers impliqués dans l’utilisation des fréquences et bandes de fréquences assignées en République du Bénin sur l’existence et l’utilisation du PNF d’une part et de procéder à la mise à jour de ce plan conformément aux décisions issues de la dernière Conférence Mondiale des Radiocommunications d’autre part, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP-BENIN) a organisé un atelier sur la vulgarisation et l’appropriation du Plan National des Fréquences.